Haute Fréquence : Des monstres et des hommes

« And as I looked around, I began to notice that we were nothing like the rest. »

Un groupe à succès

L’Islande a offert au monde en 2012 un supergroupe, qui s’est imposé en un album comme un des plus grands succès mondiaux de ces dernières années, tous genres confondus. Of monsters and men est un groupe d’indie folk, un genre encore relativement méconnu jusqu’à 2010, ou l’on a commencé à en entendre un peu partout, à mon grand plaisir. J’entendais un crétin râler en soirée, me répétant sans autre argument que c’était « trop commercial ». Il n’avait pas compris, comme tous ceux qui utilisent ce terme, que toute la musique produite depuis la nuit des temps a une vocation commerciale. Il n’y a qu’a voir l’hilarant projet « prêtres » : trois curés, s’appliquant à hurler des chansons sur Dieux dans des clips ou ils regardent en l’air dans une église, ou dans une forêt dans laquelle cavalent des enfants, probablement pour fuir les dits prêtres, dont le regard laisse peu de doute sur la suite des événements (véridique et carrément creepy : écris l’histoire sur youtube). Mais je digresse.

Il faut reconnaitre qu’à la manière de nombreux grands succès (notamment de Fleetwood Mac, dont nous avons parlé) la musique d’Of monsters and men s’écoute très facilement. Ce qui ne signifie pas qu’elle manque de qualités, simple n’est pas simpliste. Deux voix : Un homme et une femme, dont les lignes mélodiques s’entremêlent avec bonheur. Une batterie qui te donne envie de faire ton baluchon et de partir à l’aventure. Ce n’est pas pour rien qu’ils occupent une place de choix dans la B.O du magnifique film de Ben Stiller, the secret life of Walter Mitty (Ouais, je hais À CE POINT la V.F)

Les chansons parlent d’histoires extraordinaires tirés généralement de la mythologie scandinave. L’hiver et son lot d’épreuves sont des sources d’inspirations évidentes, comme ils l’affirment eux même.  Prenons « King and lionheart », une excellente chanson qui charrie tous les thèmes de leur écriture allégorique.

Des paroles simples, mais profondes.

« Howling ghost they reappear in mountains that are stacked with fear, but you’re the king and I’m a lionheart »

Traduction : Les fantômes hurlants réapparaissent dans des montagnes remplies de terreur, mais tu es le roi, et je suis un coeur de Lion. Cette phrase est magnifique, et peut se comprendre à plusieurs degrés. La première partie de la phrase fait référence au passé et aux épreuves de la vie, qui insinuent dans le coeur tristesse, terreur et faiblesse. La montagne, terre inhospitalière, requiert une élévation. Il faut la gravir, elle teste notre résolution, notre force et nos capacités à garder courage dans l’adversité. Ici, elles sont « remplies de terreur » et peuplées de « fantômes hurlants ». le champs lexical est celui de l’angoisse pure, de celle qui nous paralyse, nous recroqueville. Les fantômes hurlant le passé, nos erreurs, et nos errements cherchent à nous perdre dans cette montagne, dans ce labyrinthe de galeries.

PS : Nous sommes tous concernés par ce cheminement, tiens le toi pour dit, ce ne sont pas des images mises ensembles au hasard, elles décrivent une réalité humaine vécues par nous tous, sans exceptions. Nous avons tous nos montagnes à gravir, des fantômes hurlant avec lesquels se réconcilier. Alors accroche toi mon pote, la deuxième partie de l’explication arrive.

Nous sommes donc dans une écriture mythologique, qui décrit des épreuves de la pire espèce, et le protagoniste ne peut les franchir qu’en s’élevant. Et la intervient le roi et le coeur de Lion, qui est en fait une seule et même personne. La figure du roi est celle de la sagesse, de la clarté et de la puissance de décision. Il saura déjouer les pièges qui l’attendent sur son chemin, choisir la bonne direction et s’y tenir. Le coeur de Lion représente le courage, qui n’est pas l’absence de peur, mais plutôt la capacité à s’élancer vers elle et à la traverser. Les fantômes sont immatériels. Pour les vaincre, il ne faut pas de la force, il faut du courage. Et dans la vie, la plupart de nos peurs n’ont pas d’autres raisons d’être que notre manque de courage. Le coeur de Lion, qui vit chaque instant le regard droit et fier, sait que tous les obstacles sont franchissable, et ils leur fait face.

C’est l’association des Héros mythologiques : Un coeur de roi, un coeur de Lion. Et croyez moi, le Héros lui même est une allégorie. Le Héros c’est vous, votre sagesse, votre courage, votre vie. Regardez le clip, tout est dedans.

Pour finir.

Of monsters and men est une bonne porte d’entrée dans la folk. Non contents de développer  un son mariant, chose rare, la beauté et l’efficacité, ils ouvrent l’auditeur à tout un monde musical qui s’étend à mesure qu’on le découvre. Les paroles sont simples et justes, comme la musique. Les thèmes de la nature, de la quête initiatique, du passé et de l’amour sont universels, et traités de manière fort belle.

C’est un album qui fait du bien aux oreilles et l’âme. les snobs feront la tête quand ils apprendront que vous écoutez Of Monsters and Men, mais les snobs font toujours la tête. C’est leur courage à eux.